NOS ÉGÉRIES

Que seraient nos chaussons sans nos danseuses? La danse est un art vivant, porté et sublimé chaque jour par des danseurs passionnés. Toujours à la recherche d'authenticité, Merlet s'inspire et travaille avec des danseurs talentueux et des personnalités remarquables chaque année. Découvrez les ci-dessous!

2012/ PERLE

Biographie

 

Perle est originaire de Limoges. Elle commence la danse classique à l’âge de 4 ans, intègre le conservatoire dès 6 ans, puis s’oriente vers un enseignement privé.
Son travail et sa passion pour la danse la mène à vouloir rapidement s’engager dans une filière professionnelle.
Elle est admise au concours d’entrée de l’École de danse de l’Opéra de Paris en 2009, puis passe brillamment en 4ème division, et en 3ème division.
Perle est choisie par Merlet pour être l’égérie de la marque en 2012, son naturel et ses qualités physiques correspondant parfaitement à l’image de Merlet.
Cette riche collaboration était particulièrement axée sur l’authenticité et l’amour de la danse.
Perle est actuellement en 2nd division de l’École de danse de l’Opéra de Paris où elle poursuit remarquablement son chemin. Tout notre soutien l’accompagne sur sa voie qui, nous l’espérons, la mènera aux étoiles…

2013/ CELIA

Interview

Age : 14 ans
Elève de l’école de danse de l’Opéra de Paris en 3ème divisionA quel âge as-tu commencé la danse ?
J’ai commencé la danse toute petite à quatre ans. Mais j'ai réellement débuté la danse classique à 8 ans, dans une école de danse à côté de Bordeaux. Mon professeur Valérie Simonnet, m’a appris la rigueur et la précision qui m’ont permis à 11 ans d’intégrer l’Ecole Supérieure de Danse de Cannes. J’y ai découvert la danse contemporaine et rencontré des danseurs et professeurs venus des quatre coins du monde. Puis, à 12 ans, n’ayant pas réussi le concours d’entrée à l’Ecole de Danse de l’Opéra de Paris, j’ai intégré une école à horaires aménagés plus près de ma famille, en Gironde, où mes professeurs Martine Chaumet et Christian Comte m’ont fait découvrir les ballets du répertoire. Je me suis alors à nouveau présentée au concours d’entrée à l’Ecole de Danse de l’Opéra et cette fois-ci j’ai réussi !

Comment s’est déroulé le concours d’entrée à l’Ecole de Danse ?
Le concours d’entrée à l’école de Danse se déroule sur deux tours. Le premier tour est plutôt un test physique et le deuxième, un cours de danse. Pour le deuxième tour, nous n’étions plus qu’une vingtaine de filles. J'étais un peu stressée mais ça s'est plutôt bien passé, même si on s'est toutes trompées à un exercice de sauts ! Puis quand Mlle Platel a annoncé les résultats j’ai été la première appelée (c'est par ordre alphabétique). J'étais très heureuse... et soulagée, car c'était la dernière fois que je pouvais essayer. Je suis alors entrée à l’Ecole de Danse en tant que « stagiaire 1 an » en classe de 4ème division.

Une journée type à l’école de danse ?
A l’internat, on se réveille le matin à 6 h 45 et on se prépare pour aller à l’école de 8h jusqu’à 12 h. Une fois les cours finis on a 1 h 30 pour manger, se préparer et s’échauffer. Ensuite on a cours de danse classique soit de 13h30 à 15h soit de 13 h 30 à 16h30 (avec une pause d’un quart d’heure à 15 h). Après le goûter, on a généralement ce qu’on appelle des cours complémentaires comme anatomie, histoire de la danse, expression musicale, caractère, théâtre … jusqu’à 18 h30. On dîne ensuite vers 19 h, et enfin on se couche à des heures qui varient selon notre âge (l’année dernière je me couchais à 21 h 45 et cette année à 22h).

Ton ballet préféré ?
Mon ballet préféré est Don Quichotte. Je trouve que ce ballet mêle parfaitement technique et artistique et l’énergie espagnole qu'il dégage est très entraînante. J’ai eu la chance d’aller voir la générale avec l’Ecole de Danse et j'ai été impressionnée par la prestation des danseurs.

Danseuse et danseur préférés ?
J'aime beaucoup le panache de Dorothée Gilbert et Josua Hoffalt.

Ce que tu préfères dans la danse ?
Ce que je préfère dans la danse, c'est la beauté avec laquelle elle transcrit la musique par le mouvement et permet de donner du plaisir au public qui nous regarde.

Comment te prépares-tu avant un spectacle ?
Avant un spectacle je me répète généralement la chorégraphie dans ma tête et je respire à fond avant d'entrer en scène pour ne pas trop stresser.

Ton rêve ?
Mon rêve est bien sûr de devenir danseuse étoile à l’Opéra de Paris mais je sais que la route est encore longue !

Egérie Merlet pour l’année 2013, comment s’est déroulée la journée du shooting photos ? Quel est ton ressenti ? Ce que tu as préféré ?
La journée s'est un peu passée comme pour un vrai spectacle. Après un cours d'échauffement je me suis fait maquiller et j'ai essayé le premier costume : un magnifique tutu bleu ! Toute l'équipe m'a ensuite mise très à l'aise pour les premières photos dans le théâtre et David (le photographe) m’a aidée à oublier l'appareil. Après un bon repas pris tous ensemble, nous avons repris les photos avec de nouveaux costumes et c'est rapidement devenu comme un jeu ! La journée a passé très très vite ! Je pense que ce qui m'a le plus plu au cours de cette journée a été le moment où David a pris des photos de moi en train de saluer la scène, j'avais l'impression d'être applaudie.

Un petit mot pour la fin…
Merci à toute l’équipe Merlet et aux photographes pour cette journée de shooting qui a vraiment été une belle expérience et me laissera de très jolis souvenirs...

 

2014/ MARION DE CHARNACÉ

Interview

17 ans, Élève de l’École de danse de l’Opéra NATIONAL de Paris en 1ère division

A quel âge as-tu commencé la danse ?

J’ai commencé la danse à 5 ans, au centre de danse du marais, puis à 8 ans je suis allée au conservatoire du 9ème. J’ai ensuite passé le concours pour entrer au CNR de Paris (actuellement CRR) et j’ai donc commencé les classes en horaires aménagés dès la 6ème ! Je suis restée deux années au CNR et j’ai passé à 13 ans le concours d’entrée à l’école de danse de l’Opéra de Paris, où je suis entrée en 4ème division.

Comment s’est déroulé le concours d’entrée à l’École de Danse ?

Le concours d’entrée de l’Ecole de Danse se déroule en deux parties. Le premier tour est un examen physique. Nous sommes appelées par groupe de quatre filles. Le jury nous demande d’effectuer plusieurs exercices : la grenouille (pour l’en dehors), de descendre sans toucher les mains par terre (pour vérifier la longueur de nos tendons), de marcher normalement dans la salle (pour voir notre coordination). Viennent ensuite les pliés, dégagés, et développés. Le second tour est un cours de danse avec des exercices très basiques ! Lorsqu’on passe le concours pour le grand stage (c’est-à-dire les plus grands à pouvoir passer le concours), il y a aussi quelques exercices très simples sur pointes !

Une journée type à l’école de danse ?

Je suis externe, je me lève donc tous les jours à 6h45 (la même heure qu’à l’internat !). Les cours scolaires sont de 8h à 12h.Nous étudions le même programme et passons les mêmes examens que le cursus général.
Ensuite nous déjeunons et nous nous préparons pour notre cours de danse qui est à 13h30. Nous avons tous les jours au moins un cours de classique avec le même professeur, puis un deuxième cours : cours de danse
(adage, jazz, contemporain) ou un cours complémentaire (écriture du mouvement, musique, anatomie, histoire de la danse, droit du spectacle). En période de spectacle, nous avons des répétitions.
Nous finissons donc tous les jours entre 16h30 et 18h30 !

Ton ballet préféré ?

La dame aux camélias.

Danseuse et danseur préférés ?

Myriam Ould-Braham, Aurélie Dupont, Ève Grinsztajn, Agnès Letestu. José Martinez, Mathieu Ganio, Mathias Heymann.

Ce que tu préfères dans la danse ?

La sensation que cela nous procure lorsque l’on maîtrise le pas, et bien entendu la scène !

Comment te prépares-tu avant un spectacle ?

Deux heures avant le spectacle, je commence à me maquiller et à me coiffer. Je vais ensuite me chauffer. Je commence par des exercices simples à la barre pour bien me préparer, puis quelques exercices au milieu ! Je mets ensuite mes pointes pour faire quelques relevés pour chauffer mes pieds et bien me sentir sur pointes ! J’enfile mon costume et travaille les passages qui me paraissent difficiles. Avant d’entrer en scène,
je reste un peu en coulisses afin de me concentrer et de gérer mon stress !

Le rôle que tu aimerais danser ?

Le rôle de Marguerite Gautier ou de Manon dans la dame aux camélias !

Ton rêve ?

Pouvoir continuer à danser le plus longtemps possible!

Égérie Merlet pour l’année 2014, comment s’est déroulée la journée du shooting photos ? Quel est ton ressenti ? Ce que tu as préféré ?

La journée du shooting photos s’est très bien passée, elle se déroulait à Éléphant Paname. Nous avons commencé la journée à 9h00. Après une préparation : maquillage, coiffure et échauffement nous avons commencé les photos. Le shooting a été réalisé dans
trois endroits d’Elephant Paname. Nous avons débuté par le Studio Juliette, puis une série dans la salle du dôme et en fin de journée dans les galeries. Le lieu est absolument magnifique mais l’endroit que j’ai préféré est le dôme car il y avait des lumières splendides et une ambiance extraordinaire ! Je suis donc très contente d’avoir pu faire cette journée de photos !

Un petit mot pour la fin?

Un grand merci à l’équipe de Merlet pour le shooting photos, et j’espère que les produits satisferont tous les clients !

 

2015/ LÉONORE BAULAC

Une journée avec Léonore Baulac…

Journée importante pour Léonore, ce soir elle danse le rôle de Clara dans Casse-Noisette. Une longue journée se présente devant elle !

Levée 9h00, il est indispensable de prendre un petit déjeuner bien riche pour tenir toute la journée… au programme muesli, yaourt, fruits et un thé. Puis direction le Palais Garnier où Léonore prend le cours de 11h00. Rituel classique pour la danseuse qui fait sa barre chaque matin. Doudoune et jambières accompagnent la danseuse au début de la barre afin de réveiller chaque muscle. Au milieu Léonore met ses pointes, ce n’est pas une obligation mais il est important pour elle de travailler la petite batterie, les tours et les sauts sur pointes.

13h00 : pause d’une demi-heure. On en profite pour se détendre, se masser, envoyer quelques messages et passer dans un autre studio pour commencer les répétitions. Aujourd’hui Léonore travaille avec son partenaire le pas de deux de Casse-Noisette, le maître de ballet prend soin de donner les dernières corrections. On sent que tout est calé techniquement, les commentaires se dirigent plutôt vers le « jeu d’acteur » des deux jeunes danseurs. Léonore danse le rôle de Clara, une jeune fille qui au fur et à mesure du ballet gagne en maturité et devient une femme.

16h00 : pause-déjeuner et petite sieste avant de commencer la préparation pour ce soir…

17h30 : direction le maquillage. Léonore commence à entrer dans son personnage, elle continue avec la coiffure. Léonore passe ensuite un moment dans sa loge pour soigner sa préparation : costume, pointes… et direction le Foyer de la danse… On refait une petite barre et quelques étirements, on s’habitue au costume et Léonore fait quelques réglages avec son partenaire, notamment sur les portés qui sont assez compliqués.« Mesdames et messieurs bonsoir, la 2ème représentation de Casse-Noisette commence dans 15 minutes, préparez-vous s’il vous plait », le stress monte mais Léonore reste concentrée.

19h30 : ouverture du rideau, c’est parti pour un marathon de 2h30 ! Un rêve pour Léonore qui accède pour la première fois à un rôle-titre d’Étoile. Entracte… Léonore sort essoufflée mais contente de ce premier acte, il ne faut pas se déconcentrer. Petit  encas pour reprendre de l’énergie et massage sont nécessaires. La pause n’est que de 20 minutes, elle profite de ces derniers instants car elle doit redoubler d’attention pour le 2ème acte, notamment pour le pas de deux final. Léonore profite des applaudissements et de cette interaction indescriptible avec le public. Fermeture du rideau ! Une très belle soirée et très belle prise de rôle pour Léonore… un souvenir mémorable ! Débriefing par les maîtres de ballet et le directeur de la danse. La danseuse regagne sa loge épuisée mais ravie de ce qu’elle a pu donner ! Léonore se passe les jambes sous l’eau froide, « cela ravive la circulation du sang » un geste important. Douche, démaquillage, les derniers gestes de la journée avant de retourner chez elle. Petit repas après cette longue journée et une bonne nuit… Demain est une autre journée !

 

Léonore commence la danse à 4 ans dans une petite école afin de cadrer son énergie débordante. À 11 ans c’est la révélation ! Léonore obtient la médaille d’or du concours de Caen avec Jose Martinez en Jury… Elle veut devenir danseuse et elle le sera ! Elle fait donc ses premières classes au conservatoire national supérieur de Musique et Danse de Paris puis elle est admise à l’École de danse de l’Opéra national de Paris où elle finira son apprentissage. En 2008 elle intègre le corps de ballet de l’Opéra de Paris, elle passera quatre années au poste de Quadrille. 2013, c’est le début du changement. Léonore passe avec succès les derniers concours interne (permettant de monter en grade) Coryphée puis Sujet en 2014. Elle obtient le prix AROP et est distribuée pour danser le rôle-titre de Clara dans Casse Noisette…

2016/ LÉONORE BAULAC

 

2017/ LÉONORE BAULAC