Notre Histoire

1974/ Le début de l’aventure

L’histoire de la marque Merlet commence en 1974 à Limoges. Cordonniers de père en fils, Roger James Merlet, a toujours côtoyé les belles chaussures et l’amour du travail bien fait.

S’il choisit de fabriquer des chaussures de danse, ce n’est pas par hasard, c’est à la suite d’une rencontre avec Robert Béchade. Ce célèbre violoniste virtuose était marié à une danseuse étoile à qui il confectionnait des chaussons de pointes. C’est de cette rencontre qu’est née la passion de Roger James Merlet pour la confection de chaussons de danse.

1976/ Merlet dans le sillage des étoiles

Peu à peu, la renommée des chaussons Merlet dépasse les frontières limougeaudes. Et très vite, Roger James Merlet confectionne les chaussons des plus prestigieuses étoiles telles que Yvette Chauviré.

1978/ Un apprenti pas comme les autres rejoint l’aventure

Cette année-là, un jeune homme de 17 ans rejoint Roger James Merlet. Ce jeune homme c’est Pierre Lassenne. Une rencontre forte, un coup de cœur professionnel et humain qui marque le début d’une belle collaboration.

1980/ Le cousu retourné : un technique qui va révolutionner les chaussons de danse

C’est dans le petit atelier de la rue des Belges à Limoges que la petite équipe de Merlet confectionne des chaussures sur mesure, toujours avec le souci d’accompagner et de soulager les petits pieds des ballerines.

A cette époque, jusqu’à 50 paires de ballerines cousues main sortent de l’atelier, chaque jour.

C’est aussi l’époque où Roger James Merlet et Pierre Lassenne, innovent et trouvent la technique du cousu retourné. Une technique qui va révolutionner les chaussons de danse et apporter un meilleur confort aux danseuses, puisqu’elle permet d’amalgamer tous les matériaux qui composent la coque en les cousant à la semelle.

1985/ Innovation : le maître mot de la maison Merlet

Dans un souci permanent d’améliorer le confort des danseuses, Roger James Merlet et Pierre Lassenne réalisent des études auprès de professeurs au CHU de Limoges. Mieux comprendre la discipline de la danse et ses caractéristiques physiques pour confectionner des chaussons qui correspondent parfaitement aux attentes des danseuses.

1990/ Le passage de relai

12 ans déjà que Pierre Lassenne a rejoint la maison Merlet.

12 ans que Roger James Merlet lui transmet son savoir-faire et l’amour des chaussons bien faits.

Lorsque l’heure de la retraite approche pour lui, c’est tout naturellement qu’il décide de passer le flambeau à Pierre Lassenne, l’apprenti qui est devenu un des piliers de Merlet. A partir de ce jour, R.JMerlet gardera toujours un œil bienveillant sur la suite.

1991/ Merlet : chaussonnier précurseur

L’innovation et le savoir faire sont plus que jamais perpétués par Pierre Lassenne. Preuve en est avec la mise au point d’unbrevet pour les pointes. Une véritable innovation qui permet d’améliorer le confort de façon très significative tout en apportant une très grande stabilité grâce à une résine qui s’adapte à la morphologie tout en gardant sa forme géométrique.

Autre innovation, l’usage du polycarbonate dans la fabrication des chaussons. C’est une première, puisque la maison Merlet va inclure ce matériau dans la confection de ses chaussons. Un matériau qui a l’immense avantage d’être souple sans se casser. Une découverte qui va grandement prolonger la durée de vie du chausson.

1992/ Elisabeth Maurin : la première danseuse étoile égérie de Merlet

Née d’une rencontre avec Pierre Lassenne, la collaboration avec Elisabeth Maurin danseuse étoile de l’Opéra de Paris durera 2 ans. Deux années durant lesquelles elle sera l’égérie de Merlet

1994/ Merlet rayonne à l’international

Depuis que Pierre Lassenne est à la tête de l’entreprise, il parcoure l’Europe à la rencontre des plus grandes compagnies. Ainsi Merlet confectionne les chaussures sur mesure de centaines des danseuses…La marque gagne une dimension internationale auprès des plus prestigieuses compagnies : Vienne, Lyon, Bonn, Paris, Berlin, ….

1997/ Merlet se lance dans les danses de salon

Avec son savoir faire et ses années d’expérience, Merlet décide de se lancer dans la création de chaussures pour les danseurs de salon. Et la première née d’une longue série est le modèle « Eva »

1998 / Marie-Claude Pietragalla et Nicolas Le Riche : deux étoiles rencontrent Merlet

Cette année là marque la naissance d’une collaboration forte entre Marie-Claude Pietragalla, Nicolas Le Riche et la maison Merlet. Une collaboration qui va durer 7 ans durant laquelle Pierre Lassenne travaillera main dans la main avec les deux danseurs étoilés pour faire évoluer les modèles.

2000/ Une entreprise mondialement reconnue

10 ans que Pierre Lassenne a repris les rennes de la maison Merlet. Le savoir faire des équipes et sa perspicacité ont permis de multiplier le chiffres d’affaires de la marque par 7. Les exportations atteignent à cette date 20% du CA. Aujourd’hui elles représentent 50% du CA.

2001/Merlet se lance dans la demi-pointe

Merlet élargit sa gamme et pour la première foislance deux modèles de demi-pointes. Eclat et Envol rejoignent le catalogue Merlet.

2002/ Le modèle phare de la maison voit le jour : le chausson Prélude

Fruit de la riche collaboration avec Marie-Claude Pietragalla, Merlet donne naissance à son modèle phare: le chausson Prélude.

La pointe Prelude est le fruit de nombreuses années de recherche et développement. Un chausson exceptionnel qui permet de monter sur pointes sans mettre en danger la morphologie des enfants.

2004/ Une nouvelle collection de demi-pointes

Merlet se réinvente et c’est ainsi que la maison revoit entièrement sa collection de demi-pointes pour les professionnels avec notamment les modèles Solene et Initiale.

2007/Une nouvelle collection de chaussons Jazz

Merlet renouvelle et crée de nouveaux modèles Jazz.

2010/ Merlet fait peau neuve en présentant sa nouvelle stratégie et sa nouvelle identité visuelle

Chez Merlet, tradition a toujours rimé avec innovation…Et avec cette nouvelle identité visuelle, Merlet se réinvente encore et toujours en optant pour un positionnement plus jeune, axé sur l’accompagnement et le confort des danseuses et danseurs dans le respect du savoir-faire et de la tradition.

2010/ Merlet lance la Pointes N2

Toujours sur le chemin de l’innovation, Merlet lance la 1ère pointe avec intérieur en microfibre pour un meilleur confort, une plus grande hygiène et une meilleure esthétique.

C’est aussi l’année où la maison lance sa première pointe avec un intérieur rose.

2011/Merlet renouvelle sa collection de danse de salon

Merlet revoit entièrement sa collection de danse de salon. C’est un véritable succès.

2012/Décès de Roger James Merlet

C’est l’année où Roger James Merlet décède. Pierre Lassenne continue de perpétuer ce savoir-faire de Maître Chaussonnier qui a fait la renommée internationale de Merlet. Un savoir- faire qu’il transmet à ses collaborateurs pour que progresse avec fierté la culture Merlet.